L'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette

 

 
 

II - Un orchestre qui fait des petits

  • Une première pour Joliette
  • Un orchestre sur disque et en concert
  • Une présence dans la région
  • L'OSJJ un ambassadeur de la région
  • L'OSJJ à l'étranger
  • Sur toutes les scènes
 
   

 

Printemps 1971, concert inaugural de l'Orchestre des jeunes de Joliette à la Salle académique du Séminaire, maintenant la Salle Rolland-Brunelle. Source:  RB.

 

Une première pour Joliette

L'OSJJ a été sans doute le premier orchestre symphonique formé de jeunes âgés de 8 à 18 ans au Québec. Le seul orchestre, à l'époque, à compter parmi ses rangs une majorité de jeunes dont un certain nombre n'a pas encore 10 ans.

Depuis lors, plusieurs autres villes de la province ont formé de tels ensembles. En 1978, l'Orchestre est d'ailleurs un des membres fondateurs de l'Association des orchestres de jeunes du Québec en compagnie de l'Orchestre civique des jeunes de Montréal et de l'Orchestre des jeunes de Sherbrooke.

 
   
 

Un orchestre qui fait des petits

En 1974, le père Brunelle met sur pied un deuxième ensemble qui prend le nom de Orchestre symphonique de la relève. Cette formation permet à des musiciens moins avancés de consolider leurs apprentissages musicaux et de les préparer à rejoindre l'OSJJ éventuellement.

 

 

Élèves de l'Orchestre de la relève, en session intensive à Saint-Côme, en 1986. Source:  RB.

 

Peu de temps après, il réunit ses plus jeunes élèves et forme les Petits Violons Rolland-Brunelle. Pendant plusieurs années, il dirigera les trois ensembles et s'occupera donc de près de 150 jeunes musiciens.

 

les Petits Violons, édition 1997-1998, à la salle Rolland-Brunelle. Source:  cédérom de l'OSJJ. Photo: Luc Béland.

Rolland Brunelle

II - Pédagogue et directeur musical

  • Le pédagogue et le directeur musical
  • Une semi-retraite
  • L'OSJJ
  • L'enseignement aux tout-petits
  • Un homme fort aprécié
  • Un précieux legs du père Brunelle
  • Pédagogue un jour, pédagogue toujours
   

Caricature du père Rolland Brunelle, de retour d'une tournée dans l'Ouest canadien avec l'OSJJ. Source:  RB.

 

Un orchestre sur disque et en concert

L'Orchestre n'est pas encore officiellement constitué, qu'il enregistre déjà un disque sur étiquette RCA en 1972. L'enregistrement comprend une œuvre de Ponchielli, Musique de Ballet et une création de Raymond Locat, Hymne paroissial. Il s'écoulera 26 ans avant que l'Orchestre ne produise un deuxième disque intitulé Mosaïque en 1998.

 
 

 

En 1974, l'OSJJ entreprend sa première tournée qui le conduit en Mauricie-Bois-Franc. En 1976, il représente le Québec au Canadian Festival Youth Orchestra à Banff. À noter que c'est la première formation québécoise à prendre part à ce festival.

L'OSJJ met alors à son programme une composition de Jacques Giroux, contrebassiste de l'orchestre. La même année, il interprète La Création de Haydn en compagnie des Chanteurs de la Place Bourget.

Malgré la jeunesse des musiciens, le père Brunelle ne craint pas de s'attaquer à de grandes œuvres, comme en font foi les différents programmes des concerts. Tous les grands compositeurs y passeront, qu'il s'agisse de Mozart, Vivaldi, Schubert, Beethoven, Moussorgski, Dvorak, Berlioz etc.

 

L'OSJJ sous la direction de Fernand Lindsay, en 1979, lors de son concert annuel. Source:  Joliette Journal, ACCJ.

 

Il est présent lors des Fêtes de la Saint-Jean, des cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux du Québec à Joliette en 1978, de l'Exposition culturelle de Berthierville, de l'ouverture du Gala des Mérites du Séminaire de Joliette, du Congrès Québec-France tenu à Joliette en 1985 ainsi que dans des centres d'accueil et hôpitaux.

 
 

Une présence dans la région

L'OSJJ se fait de plus en plus connaître chez lui, mais il remporte également des succès à l'étranger. La population devient bientôt très fière de son orchestre symphonique.

De nombreux organismes locaux l'invitent pour faire la fête, pour commémorer un événement particulier ou apporter du réconfort aux personnes âgées, par exemple.

L'orchestre s'intègre à la vie des gens de la région.

 

Programme d'un concert des Chanteurs de la Place Bourget, au bénéfice de la fibrose kystique, en mars 1996. Source:  CB.

 

   
 
 

Concert bénéfice de l'OSJJ avec les Chanteurs de la Place Bourget et le Musi-Chœur de Rawdon, sous la direction de Luc Chaput, en mars 1998. Source:  RB.

 

L'OSJJ un ambassadeur de la région

Comme l'Union Musicale dans les années 1930 et 1940, l'OSJJ devient, en quelque sorte, l'ambassadeur de la région. Il porte les couleurs de Lanaudière au Kiosque international de Terre des Hommes (1978), à la Salle Maisonneuve de la Place des Arts lors du 8e congrès de l'Association des Collèges communautaires du Canada, à la Journée mondiale des Lépreux à l'Oratoire Saint-Joseph (1984) et aux célébrations commémorant le 350e anniversaire de Montréal (1992).

 
 
 

L'OSJJ à l'étranger

L'OSJJ s'illustre même hors de la province. En deux occasions, il participe aux Arcadiades de Saint-Antoine au Nouveau-Brunswick (1992 et 1994). Il part en tournée en France en 1985 et y retourne en 1989 et 1997 pour prendre part aux Orchestrades universelles de Brive. Enfin, en 1993, il participe aux Folklories du mouvement À cœur joie, à Quintin.

 

Mot de félicitations à Rolland Brunelle du père Bellemare, ancien directeur de l'Orchestre du Séminaire de Joliette, pour le récital avec Yoland Guérard. Source:  RB.

 

 

 

L'OSJJ en France, en 1985. Source:  RB.

   

Sur toutes les scènes

L'OSJJ se produit régulièrement dans les églises, à la Cathédrale de Joliette ou encore à la Chapelle des Clercs de Saint-Viateur où il a l'occasion de jouer en compagnie du chanteur Yoland Guérard.

Il présente des concerts dans les salles de la région, accompagne le chanteur Dan Bigras à la Place des Arts dans le cadre des Francofolies de Montréal (1996) ou, encore, la Bottine Souriante à l'Amphithéâtre de Lanaudière, lors de la clôture de la saison 1997 du Festival international de Lanaudière.

 

 

L'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette a également joué en concert avec la violoniste Angèle Dubeau et le pianiste Henri Brassard.
L'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette

III - Des chefs succèdent au Chef

  • Trois chefs et une relève
  • 30e anniversaire 1970-2000
  • Un avantage pour la relève de la région

L'OSJJ en 1997-1998, à la Cathédrale de Joliette. Source:  cédérom de l'OSJJ.

   
L'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette (OSJJ)

La Sinfonia de Lanaudière