Les Mélèzes
 
       
 
  • Les Mélèzes : une école où la musique est à l'honneur
  • Des cours privés d'instruments
  • Affiliation à l'Université du Québec
  • Département de musique
  • Le chant choral
  • Une préoccupation musicale
 
   
 

Programme de l'école Les Mélèzes, janvier 2000.

 

Les Mélèzes : une école où la musique est à l'honneur

En 1969, le couvent des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, cède sa place à une école primaire privée pour garçons et filles qui prend le nom: Les Mélèzes. Comme au temps du couvent, la musique continue d'y faire bonne figure avec des cours de chant, de piano et d'initiation à la musique.

En 1985, l'établissement compte 4 professeurs et 40 élèves inscrits en piano.

 
   
 

Des cours privés d'instruments

L'année suivante, une nouvelle politique est mise de l'avant: les enfants pourront suivre des cours privés d'instruments en lieu et place du cours obligatoire en musique.

En plus du piano, ils pourront maintenant apprendre le violon, la flûte traversière et la guitare. Une école de musique à l'intérieur de l'institution scolaire, pourrait-on dire, vient de voir le jour.

 

Source: programme de l'école Les Mélèzes.

 

Source: programme de l'école Les Mélèzes.

 

 
 

Rapidement les effectifs vont en grandissant. En 1988, on double le nombre de studios de pratique ou d'enseignement qui passent à 34. En 1994, le département de musique, comme on l'appelle, compte 32 pianos et repose sur le travail de 11 professeurs, laïcs pour la plupart.

 

 

Source: programme de l'école Les Mélèzes.

 

 
 

Affiliation à l'Université du Québec

En 1989, le département de musique est affilié à l'École préparatoire de musique de l'Université du Québec à Montréal et commence à recevoir des élèves de l'extérieur des Mélèzes.

La formation est assurée par des professeurs qualifiés qui possèdent tous un baccalauréat en musique et la direction est confiée à une responsable du département.

 

   
Soeur Thérèse Nadeau est la première à avoir occupé cette fonction à partir de 1988. Liliane Fournelle, a depuis quelques années, pris la relève et voit à la supervision et à l'animation de la vie étudiante au département.  
   
 

Département de musique

Contrairement à d'autres écoles de musique où l'élève ne fait que passer, aux Mélèzes, il existe une vraie vie de groupe. Les enfants sont sur place et peuvent se rendre au département aussi souvent qu'ils le désirent pour pratiquer leur instrument, sous la surveillance d'un adulte. Un temps de pratique hebdomadaire minimum est toutefois exigé pour tous les instrumentistes, mais rien ne les empêche, toutefois, de multiplier ces périodes de répétition.

 

Source: programme de l'école Les Mélèzes.

 

Source: programme de l'école Les Mélèzes.

 
 

 

Des jeux, des concours de composition et des midi- concerts sont également offerts à ceux qui le désirent. L'enfant aura aussi l'occasion de jouer dans de petits ensembles et de présenter des spectacles.

 
 

 

Plusieurs d'entre eux s'inscriront au Festival-Concours de Lanaudière chaque année. Ils auront bénéficié d'une préparation en groupe, au cours de laquelle ils se seront produits devant un public.

Neuf professeurs dispensent aujourd'hui des cours de violon, de piano et de flûte traversière à 115 étudiants, dont 25 proviennent de l'extérieur de l'établissement. Il s'agit d'enfants inscrits dans une autre école primaire, ou de jeunes rendus au secondaire, ou encore d'adultes.

 
 
 

Le chant choral

Le chant choral connaît un essor particulier au début des années 1980. Après un moment d'accalmie, il retrouve sa place d'honneur en 1988. L'activité compte de nombreux adeptes et bientôt trois chœurs sont formés.

 

   

L'un d'entre eux, Les Méli-Sons, représentera la région Laval-Laurentides-Lanaudière à Montréal, lors du 350e anniversaire de la métropole.

Aujourd'hui, les formules ont changé, mais le chant se fait autant ou sinon plus vivant qu'avant. Tous les enfants, de la première à la sixième année, participent à une demi-heure de chant choral par semaine. La chorale des chorales ou chorale des Mélèzes regroupe les chanteurs plus âgés qui profitent alors d'une deuxième répétition hebdomadaire. C'est ce choeur qui représente l'école lors de certains concerts publics dans la salle de l'école ou à l'extérieur de l'établissement.

 
   
 

Une préoccupation musicale

Depuis plus de 125 ans, les religieuses de la Congrégation de Notre-Dame ont le souci de sensibiliser et d'enseigner la musique aux jeunes de la région.

Et même si elles ne font plus partie aujourd'hui du corps enseignant, elles continuent à veiller à ce que la tradition, qu'elles ont créée et entretenue, continue d'être vivante à Joliette.

 

 
Le Camp musical de Lanaudière
L'École de musique
L'école Les Mélèzes
Le département de musique du
Cégep régional de Lanaudière

Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame

  • Implication musicale des religieuses
  • L'enseignement de la musique
  • Des élèves montent sur les planches
  • Changement de vocation