Le Studio d'enregistrement RE-YAN
 
   
 
  • Exclusivement country
  • Des enregistrements soignés
  • Des circuits de distribution variés
  • Médias au service du country
 
   
 

Réal Tremblay, propriétaire du Studio RE-YAN, avec Diane Morin. Source: Réal Tremblay.

 

Exclusivement country

Partagé entre son épicerie, son restaurant saisonnier et le Festival country de la volaille Berthierville, Réal Tremblay trouve encore le temps de produire des disques et des émissions de télévision country. Depuis 4 ans, le Studio RE-YAN fonctionne 12 mois par année.

 
 

 

Assisté d'un technicien et preneur de son, Réal Tremblay met sur le marché de 8 à 10 productions annuellement. Il est l'un des rares actuellement au Québec à se consacrer exclusivement à la musique country. Avec les années, il s'est progressivement construit un studio équipé professionnellement et s'est bâti une réputation enviable auprès des artistes québécois.

 
   
 

 

Dans le Studio RE-YAN. Source:  CL.

 

Des enregistrements soignés

Tout le travail de production est réalisé au Studio. Seul le pressage des disques est exécuté à l'extérieur.

Le producteur s'est entouré de musiciens de studio renommés comme Guy Gagné et Jasmin Bessette, entre autres, qui enregistrent les pistes de basse, batterie, guitare, violon etc. On ne fait plus d'enregistrement "live", explique Réal Tremblay.

 
 

 

On préfère procéder instrument par instrument. Le musicien s'entend mieux et les résultats sont meilleurs. On prend généralement entre un mois et un mois et demi pour faire tout le travail. D'autres studios le font plus rapidement, mais je ne crois pas qu'il soit possible de sortir un produit de qualité dans de telles conditions.

Il faut prendre le temps de s'arrêter, de mettre la bande de côté, puis de réécouter si l'on veut corriger la plupart des erreurs et mettre sur le marché un produit qui va respecter l'artiste et l'amateur.

Réal Tremblay

 

Ovila Landry, qui enregistre au Studio RE-YAN, a plus de 36 albums à son actif. Source: RT.

  Pour qu'un disque se vende, il faut que le chanteur ait une bonne voix - c'est d'ailleurs une chose que l'on ne peut pas corriger - et que la production soit soignée. Le consommateur ne veut pas d'un disque bâclé.

D'un autre côté, les artistes country n'ont pas les moyens financiers de vedettes comme Céline Dion qui peuvent prendre un an pour réaliser un album. En un mois, nous sommes capables, dans la majorité des cas, de sortir un excellent produit, explique Réal Tremblay qui visiblement prend beaucoup de plaisir à faire ce travail.

 
   
 

 

Carolyne Jomphe, une habituée du Studio Re-Yan. Source: RT.

 

Des circuits de distribution variés

La majorité des chanteurs et chanteuses qui viennent enregistrer leurs disques au Studio RE-YAN sont des artistes connus qui écoulent des milliers d'albums annuellement. Ovila Landry est au nombre de ces vedettes qui peuvent couvrir en quelques mois, voire quelques semaines, les frais de production de 5 000$ à 6 000$ que leur ont coûté leur disque. Ovila Landry est sans doute l'un des chanteurs country les plus connus de Lanaudière avec 36 albums à son actif.

 
 

 

Tous les artistes qui fréquentent le studio de Berthier ne proviennent pas uniquement de la région. On vient de partout au Québec afin de profiter du savoir-faire de l'équipe Tremblay.

La chanteuse Carolyne Jomphe qui tourne partout dans la province et qui a même lancé ses 2 derniers disques en France, est une habituée du Studio RE-YAN.

Une fois le disque terminé, bon nombre d'artistes choisissent une maison de distribution spécialisée dans le country pour diffuser leur album sur le marché québécois.

 

 

Joëlle Bizier, Régis Gagné (droite) et Ovila Landry. Source: CL.

  Alors que d'autres préféreront s'occuper eux-mêmes de la distribution. Ils vendront leurs disques dans les nombreux festivals auxquels ils participeront au cours de l'été, dans les salles après les spectacles ou par l'intermédiaire des postes de radio qui font la promotion des artistes country et ouvrent le marché local aux musiciens de l'extérieur.  
   

Médias au service du country

Le milieu est vivant et les amateurs dans les régions n'hésitent pas à s'échanger des informations, des disques et des bandes vidéo qui feront connaître les chanteurs et chanteuses de la province.

Les postes de radio qui diffusent de la musique country sont nombreux et les émissions de télévision sur le câble offrent une tribune de choix aux artistes country.

   
La télé communautaire au service du country

Sur un air de country avec Roger Gravel

Le Studio d'enregistrement Re-Yan