Retour en force de la musique country
   
 
  • Lanaudière, château fort du country ?
  • Disques, télé et festivals
  • Western et country
 
   

 

Roger Gravel, à Saint-Félix-de-Valois, en 2001. Source:  CL.

Lanaudière, château fort du country ?

La musique country est présente partout dans la région. La radio fait tourner les disques, la télévision lui consacre une heure quotidiennement et les festivals se multiplient depuis quelques années. Les artistes la célèbrent dans les salles, les restaurants dansants et sur les enregistrements.

 

 
  Le public, de plus en plus nombreux, se presse chez les disquaires et aux spectacles. Le phénomène bien que peu visible, envahit la région.

Réal Tremblay, personnalité bien connue dans le milieu, parle d'un retour en force du country partout au Québec. Il n'hésite pas à qualifier Lanaudière de véritable château fort provincial.

 
 

 

L'opinion n'est cependant pas partagée par Raymond Carbonneau, responsable du Festival country western Lanaudière (Saint-Félix), qui considère que, même si la région recèle de nombreux talents, Lanaudière est d'abord le fief de la musique traditionnelle.

 

 

Réal Tremblay (gauche), son adjoint Paul Cartier (droite) et deux artistes. Source:  Réal Tremblay.

Le Studio Re-Yan de Réal Tremblay. Source:  CL.

   
La télé communautaire au service du country

Sur un air de country avec Roger Gravel

Le Studio d'enregistrement Re-Yan
 
  • Une culture country
  • Au cœur du country: les festivals
  • Le country: une partie de nos racines
  • Un avenir prometteur
 

Disques, télé et festivals

L'artiste lanaudois peut enregistrer ses disques à Berthier dans un studio spécialisé dans le country, participer à des émissions de radio et de télé produites ici, présenter ses spectacles lors de fêtes ou de rassemblements organisés dans la région et, bien sûr, prendre part à l'un des trois festivals consacrés principalement à cette musique dont celui de Saint-Félix qui est en passe de devenir un des événements country les plus importants du Québec.

 
 

Entrée du Camping Sentinelle. Source:  CL.

 
Le Festival country de la volaille Berthierville
Le Festival country western Lanaudière (Saint-Félix)
Le Festival patrimonial du lac Maskinongé
 

 

Si le country a perdu de sa popularité au début des années 1960 avec l'arrivée du rock puis du disco, c'était pour mieux rebondir dans les années 1990. Les formes ont changé, mais la musique est restée liée à des racines et des valeurs qui l'ont toujours rendue proche des gens.

 

 
   

Western et country

Même si le western et le country se ressemblent à bien des égards et se confondent très souvent dans l'esprit du néophyte, les 2 musiques présentent certaines différences.

Pour résumer et éviter de tomber dans les définitions trop savantes, nous pouvons dire que le country est en quelque sorte la version moderne du western.

 

Charette de promenade au Festival country western Lanaudière en 2001. Source:  CL.

 

Jean-Louis Houle, auteur de plus de deux cent chansons pour les interprètes de country de la région et d'ailleurs. Source : CL.

 
 

 

Les thèmes restent sensiblement les mêmes, mais la musique a été rafraîchie et revisitée sous l'influence d'autres courants musicaux en intégrant, notamment, une nouvelle instrumentation.

 

 
 

 

Le country pourrait-on dire alors, représente une évolution du western tournée davantage vers l'avenir. Quant à ce dernier, il serait resté plus près des racines et de la tradition.

Dans Lanaudière, le country occupe le haut du pavé et même les artistes qui s'adonnaient au western se tournent maintenant de plus en plus vers le country. Cette distinction étant faite, nous nous en tiendrons, à l'intérieur de ces pages, à une seule appellation qui réunira les deux styles musicaux proches parents. Nous parlerons alors simplement de country.

 

En bordure du Camping Sentinelle. Source:  CL.