Les Vents de Lanaudière
   
  École polyvalente Barthélemy-Joliette
  • Une organisation autonome
  • Option musique
  • Une harmonie hors les murs
  • Les Vents de Lanaudière en France
  • Prochaine étape: une harmonie d'adultes
 
   

 

Les Vents de Lanaudière.

 

Une organisation autonome

Les Vents de Lanaudière sont incorporés depuis 1991. Bien qu'il s'agisse d'une harmonie scolaire, la direction de la polyvalente et le responsable de l'ensemble, Raymond Saint-Georges, ont cru bon d'incorporer cette organisation afin de libérer le directeur musical des tâches administratives. Il pourra ainsi se consacrer essentiellement à l'enseignement et à la direction artistique de l'harmonie.

 

 

 
 

Option musique

La polyvalente Barthélemy-Joliette offre une option musique pour les élèves de tous les degrés désireux de jouer d'un instrument. L'étudiant qui participe à ce programme suivra, en plus des 4 périodes de cours de musique obligatoires sur 9 jours, deux autres périodes de cours intégrées, elles aussi, à l'horaire régulier. L'étudiant inscrit à l'option musique participe automatiquement à l'harmonie.

 

Affiche du concert de fin d'année des Vents de Lanaudière, en 2000.

 

Affiche du concert des Vents de Lanaudière, au printemps 1997.

 
 

 

Depuis l'année 2001-2002, les deux périodes supplémentaires de musique sont données hors horaire pour les élèves de secondaire IV et V. Pendant 5 ans donc, l'élève en musique fera partie soit de l'harmonie de la relève (secondaire I), soit de l'harmonie intermédiaire (secondaire II), ou encore, des Vents de Lanaudière.

 

 
     
 

 

Cette dernière regroupe les élèves les plus avancés de secondaire III ainsi que ceux de secondaire IV et V, et constitue l'harmonie de concert. Quelques 125 étudiants prennent part chaque année à ces 3 ensembles. Certains d'entre eux poursuivront des études musicales au collégial une fois leur secondaire terminé.

 
   
 

Une harmonie hors les murs

La majorité des polyvalentes de la région possèdent une harmonie. Ce qui distingue Les Vents de Lanaudière de la plupart des autres harmonies scolaires, c'est l'importance qu'on accorde à l'ensemble.

Les Vents de Lanaudière participent à diverses compétions annuellement comme c'est le cas des harmonies de sa consœur joliettaine, la polyvalente Thérèse-Martin, et de celle de l'école secondaire du Havre-Jeunesse à Sainte-Julienne).

 

Les Vents de Lanaudière au Festival des harmonies du Québec, à Sherbrooke, en 1997.

 

Ils se présentent au Festival-Concours de Lanaudière, au Music-Fest (section québécoise) et au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec qui se tient à Sherbrooke, à chaque année, et qui réunira quelque 18 000 concurrents au printemps 2002.

 

 

Les Vents de Lanaudière au Music Festival de Toronto, en 1999.

  Les Vents de Lanaudière prennent part occasionnellement à d'autres rencontres qui les ont conduits aux États-Unis et en Ontario. En 1999, ils participaient, entre autres, au Music Festival à Toronto. Mais le voyage qui restera le plus profondément marqué dans le souvenir des jeunes musiciens a eu lieu dans la région de l'Aude, en France, en avril 2001.  
   
 

Programme des activités de l'harmonie pour 2000-2001.

 

 

Les Vents de Lanaudière en France

Au printemps 2001, Les Vents de Lanaudière participent à un échange avec l'union musicale française, Les Sans Souci de Castelnaudary. En 5 jours, ils donnent 5 concerts en autant de villes de la région de l'Aude. L'occasion est belle de présenter un éventail de pièces variées qui empruntent à la musique classique, moderne et jazz ainsi qu'à un répertoire de musiques de films.

Dégustation de vin et fromage au bénéfice de l'harmonie, en 2002.

 
 

En 2002, c'est au tour des Lanaudois d'accueillir la formation française. Les Vents de Lanaudière et Les Sans Souci donnent un concert conjointement le 16 avril 2002 à l'église de Saint-Liguori. Auparavant, les musiciens français ont participé, en musique, à une dégustation vin et fromage au cours de laquelle les convives ont pu assister à un exposé sur la région de l'Aude tout en dégustant des vins du Languedoc-Roussillon.

   
   

Prochaine étape: une harmonie d'adultes

Raymond Saint-Georges souhaite mettre sur pied une harmonie composée principalement de musiciens adultes qu'il recruterait dans la population de la région. Le projet est dans l'air et pourrait voir le jour dans un proche avenir.

En créant ce nouvel ensemble, le professeur de musique désire continuer le travail de l'Union Musicale de Joliette qui a mis fin officiellement à ses activités en 1980.

 

 
Les Vents de Lanaudière
(École Polyvalente Barthélemy-Joliette)

Les harmonies à l'École secondaire Thérèse-Martin

Des harmonies récentes au Collège Esther Blondin
L'Harmonie Havre-Jeunesse