Yannick Rieu
       
 
  • Saxophoniste entre Montréal et Paris
  • Faire ses classes et ses disques
  • Explorer dans la liberté
  • Little Zab acclamé par la critique
 
   
 

 

 

Saxophoniste entre Montréal, Paris et Saint-Gabriel

Le saxophoniste ténor Yannick Rieu est originaire du Saguenay. Depuis quelques années, il partage son temps entre Montréal et Paris. Récemment, il s'installait à Saint-Gabriel tout en gardant un pied-à-terre dans la métropole. Les critiques, des deux côtés de l'Atlantique, s'entendent pour dire que Yannick Rieu est un grand musicien. En 1988, le magazine américain Dowbeat disait de lui qu'il était l'un des 20 saxophonistes les plus prometteurs.

 
   
 

Faire ses classes et ses disques

Il entreprend des études aux conservatoires de Rennes, Chicoutimi, Québec et Montréal, puis poursuit, en solitaire, une recherche musicale avant de commencer à se produire dans des boîtes de jazz du Saguenay et de la région de Québec. En 1984, il fait ses débuts professionnels à Montréal et collabore avec des musiciens réputés tels Vic Vogel, Guy Nadon, Bernard Primeau et Jean Beaudet.

 
 

En 1992, Yannick Rieu sort son premier disque, In the Myth, une sorte de synthèse de 2 années d'exploration en trio au Café central, à Montréal, aux côtés de Michel Ratté (batterie), Normand Guilbeault (contrebasse) et du pianiste invité Paul Bley.

Les années 1994 et 1995 sont marquées par la parution de 2 autres enregistrements: Sweet Geom, enregistré au Festival de musique actuelle de Victoriaville, et What is the Colour of Love qui remporte le Félix de l'album jazz de l'année en 1996.

 
   
   

Explorer dans la liberté

Avec sa réputation de virtuose et son étiquette de musicien rebelle, Yannick Rieu poursuit sa route sans trop accorder d'importance à ces considérations. La liberté est au centre de sa démarche et l'exploration au cœur de son approche.

 
 

 

Pouvoir jouer de toutes les musiques sans nécessairement les étiqueter, les définir, qu'elles soient actuelles, contemporaines ou pur jazz. […] Je suis vivement intéressé par les défis nouveaux qu'apportent les contextes en mutation du monde musical. Je ne veux pas rester en place, car la monotonie et la routine m'endorment et alors je ne sais plus créer. J'ai compris depuis longtemps que le vertige et le déséquilibre sont des moteurs créateurs dans ma vie. Ils me forcent à aller plus en avant et plus loin, confiait le saxophoniste au magazine Son et Image en avril 2000.

 

 

Voilà sans doute pourquoi, il se sent si heureux à Paris où il peut fréquenter des musiciens de tous les courants et s'ouvrir à de nouvelles influences. D'aucuns ne disent-ils pas de cette ville qu'elle a supplanté New-York comme pôle de création en jazz, notamment? Yannick Rieu la considère, quant à lui, comme une véritable plaque tournante culturelle.

Il se produit donc à Paris aux côtés de musiciens français, mais fréquente également les festivals et clubs de jazz en Allemagne, en Suisse et au Portugal. Il a collaboré aussi avec des musiciens comme Dizzy Gillespie, Ricardo Del Fra, Dee Dee Bridgewater, Jon Hendrixs et Toots Thielman.

 
 

   

Little Zab acclamé par la critique

En 1999, Yannick Rieu met sur le marché son 4e enregistrement, Little Zab. L'album, sur l'étiquette québécoise Effendi, est encensé par la critique des deux côtés de l'Atlantique, tant en France qu'au Québec et au Canada.

Plusieurs le considèrent comme une révélation, alors que d'autres n'hésitent pas à le classer comme le meilleur enregistrement québécois de jazz de l'année.

 

Little Zab remporte d'ailleurs le Félix pour le meilleur album jazz de l'année en 2000. Le disque a été tellement bien reçu que le musicien n'hésite pas à offrir aux amateurs une suite intitulée tout simplement Little Zab Vol 2.

 
 

 

Même si le saxophoniste ressent la nécessité de séjourner fréquemment à Paris, il éprouve le besoin de se retrouver à Montréal pour rejoindre ses complices Sylvain Provost, Frédéric Alarie et Guy Boisvert, entre autres, et faire la tournée des festivals, cafés et maisons de la culture.

Si le projet Little Zab marquait, en quelque sorte, un tournant dans la carrière du musicien, il ne faut pas croire que Yannick Rieu va s'arrêter là. Il a encore la vie devant lui pour négocier de nouveaux virages.

   
Paul Brochu

Dany Coutu

Stéphane Crytes
Denis Fréchette ad lib
Jimmy De Petrillo
Yannick Rieu