Un univers riche et diversifié
 

 

     
 
  • Rayonnement régional et international
  • La Bottine et beaucoup d'autes
  • De la relève aux plus grandes scènes
  • Piliers du jazz et mordus du blues
  • Lanaudière, château fort du country
  • La route des harmonies
  • Le chant choral: pour le plaisir du chœur
 
   
 

 

À l'avant-scène de la musique dans Lanaudière, on compte des artistes et ensembles de tous les genres musicaux, dont plusieurs connaissent une carrière nationale et internationale.

 

Rayonnement régional et international

En musique classique, deux orchestres de jeunes occupent l'attention, en plus des nombreux musiciens issus à la région, comme Angèle Dubeau, Luc Beauséjour, les sœurs Marcil du Quatuor Claudel, Marie-Andrée Benny, Jean-Jules Poirier et de nouveaux venus comme Olivier Thouin et Jean-Sébastien Roy. On pourrait penser aussi à Stéphane Laforest, fondateur de la Sinfonia de Lanaudière et à Luc Chaput, adjoint de Fernand Lindsay au Camp musical de Lanaudière.

 

 

La Sinfonia de Lanaudière.

     
L'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette (OSJJ)

La Sinfonia de Lanaudière

 

La Bottine et beaucoup d'autres

En musique traditionnelle, outre la Bottine Souriante, qui fait danser les publics de multiples horizons, on pense à une multitude de formations qui restes proches de la tradition, telles la famille Sylvestre et les associations folkloriques, ou qui n'hésitent pas à puiser dans d'autres courants musicaux comme Norouet, La volée d'Castors, la Vesse de Loup, etc. La région compte aussi nombre de spécialistes de la musique traditionnelle qui travaillent à perpétuer le répertoire en le gardant vivant. Nous pensons alors à des gens comme Danielle Martineau, Éric Beaudry, Mario Forest, André Marchand, Marcel Ducharme, etc.

 

 
 

La Bottine Souriante, fêtait ses 25 ans en 2001. Quel avenir attend aujourd'hui la Bottine?

La Bottine Souriante
Rencontre avec Danielle Martineau
Rencontre avec Éric Beaudry
Rencontre avec Marcel Ducharme
 

De la relève aux plus grandes scènes

Les années 2000 sont florissantes pour les formations issues de la région et plusieurs connaissent un succès considérable au Québec, comme Gabrielle Destroismaisons, et ailleurs dans le monde, quand on pense à Céline Dion, née Lanaudoise...

 

Les Cowboys fringants.

  • Daniel Boucher, poète des temps gris
  • Gabrielle Destroismaisons, petite fleur deviendra grande
  • De fringants cowboys!
  • Un retour à la chanson pour Yann Perreault
  • Yelo Molo haut en couleur
  • Martin Deschamps : la musique à sa manière
  • Richard Pelland, un autre artiste de la relève
  • Sainte-Cécile encore et toujours
  • Une musique, une région

 

 

Piliers du jazz et mordus du blues

Le jazz dans la région s'affirme autour d'une poignée d'ardents amateurs et musiciens qui prennent la défense d'une musique méconnue. Du côté du blues, avec les mordus que sont Martin Malo et les Mangoustes, la scène lanaudoise prend le blues à cœur...

 

 

Le big band de Denis Fréchette, 40 ans de musique dans la région, des Cadets joliettains à toutes les scènes du jazz. Source:  DF.

 
Paul Brochu

Dany Coutu

Stéphane Crytes
Denis Fréchette ad lib
Jimmy De Petrillo
Yannick Rieu
 

Retour en force du country

La scène country compte ses adeptes, ses artistes, ses médias et un réseau de distribution qui s'articule autour des festivals. À l'avant-scène, la région compte sur le travail acharné de défricheurs qui s'appellent Réal Tremblay, Raymond Carbonneau, et Roger Gravel, ainsi que sur la présence de chanteurs et chanteuses fort appréciés du public. Nous pensons à Ovila Landry, Lisette Boivin, Régis Gagné, Réjean Massé, Chantal Hamel, Francine Dulong, etc.

 

 

Roger Gravel, en 2001. Source: CL.

  • Une culture country
  • Au cœur du country: les festivals
  • Le country: une partie de nos racines
  • Un avenir prometteur
 

Les routes de l'harmonie

Même si les fanfares et les harmonies n'occupent plus l'avant-scène comme ce fut le cas à une époque, elles restent néanmoins populaires. Il n'y a qu'à penser aux Sénateurs de Joliette, un corps de tambours et clairons, qui attirent les foules et qui remportent, depuis des années, des compétitions aux Québec, au Canada, mais également aux États-Unis. Les gardes paroissiales, les Rawdon Pipes and Drums sont d'autres formations qui continuent de porter le flambeau de la tradition musicale reliée aux corps de régiments et aux manoeuvres militaires. Quant aux harmonies, elles ne sont présentes que dans les écoles secondaires. Elles jouent encore un rôle important dans le développement de la musique chez les jeunes. Quelques institutions scolaires possèdent des ensembles qui se distinguent sur la scène provinciale et qui n'hésitent pas à se rendre à Toronto, notamment, pour faire face à la compétition.

 

 

Les Sénateurs de Joliette, à Montréal, en 1994. Source: SJ.

Les Sénateurs de Joliette
Rawdon Pipes and Drums
Les gardes paroissiales
 

Le chant choral : pour le plaisir du chœur

Les Chanteurs de la Place Bourget ne sont pas les seuls à célébrer le chant. La région compte en effet plus d'une cinquantaine de chorales, dont certaines qui connaissent une diffusion bien au-delà des églises, tel l'ensemble jazz vocal VGPS et l'Ensemble Vocal Art et Son, dirigés par des professionnels.

 
 

  • Le chant comme loisir
  • Les chorales liturgiques
  • Des enfants chantent à l'église
  • Chorales et clubs de l'âge d'or
  • Les Chanteurs de la Place Bourget
  • La chorale Ema
  • Le choeur vocal Art et son
  • Le choeur VGPS

 

L'Ensemble jazz vocal GVPS dirigé par Joël Baril, à la salle Vincent-d'Indy, à Montréal. Source: VGPS.