La Boîte à chansons de L’Assomption
 
       
 
  • Une équipe de bénévoles
  • La Boîte à chansons s’organise
  • Une collaboration avec la Corporation Hector-Charland
  • Un rappel du passé
  • L’importance de la chanson québécoise
  • Les blues de la Boîte
  • La promotion de la relève
  • Ma chanson, Mon Challenge
  • Collaboration avec la communauté
  • Petite histoire deviendra grande
 
   

 

Boîte à chanson de L'Assomption

Une équipe de bénévoles

La Boîte à chansons de L’Assomption est un organisme diffuseur qui produit des spectacles professionnels dans la salle de l’ancien palais de justice de L’Assomption. Le bâtiment, classé monument historique, est la propriété de Françoise Mayrand-Jussaume, également gestionnaire de l’Oasis du Vieux-Palais.

 
 

 

Pour éviter toute confusion, il est important de préciser que la Boîte à chansons de L’Assomption est un organisme légalement constitué qui n’est que locataire de la salle. Ses activités sont totalement indépendantes de celles de l’Oasis du Vieux Palais qui organisent, à l'occasion, spectacles et concerts.

La Boîte à chansons poursuit, tout en l’actualisant, la tradition mise de l’avant par les boîtes à chansons dans les années 1960. Elle dispose d’une salle où l’ambiance intimiste, favorable à la chanson, au jazz & blues et au conte, convient parfaitement à ses objectifs. L’organisation compte sur une équipe de bénévoles qui s’occupe tant de la programmation des événements que de leur publicité.

 

   
 

La musique à l’honneur

La Boîte à chansons de L’Assomption offre une grande variété de spectacles où la musique et la chanson prennent la plus grande place. Elle présente des auteurs compositeurs interprètes et des groupes québécois professionnels; favorise l’éclosion de jeunes talents de la relève lanaudoise et québécoise; offre une série de spectacles jazz & blues, et s’ouvre progressivement à la musique du monde. Dans sa série de concerts Carte blanche, elle donne l’opportunité à des artistes et à des organismes de louer la salle afin de produire des spectacles. Enfin, elle invite des humoristes, à l’occasion, et vient de mettre sur pied une série, Et content nos conteurs, qui, comme son nom l’indique, fait place aux contes.

 

Beaucoup d’activités et de spectacles sont maintenant offerts à la Boîte à chansons de L’Assomption. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les débuts ont été modestes et ce n’est que grâce à la persévérance de ses instigateurs, que la Boîte est arrivée à se bâtir une place au sein de sa communauté.

 

Le conteur et spécialiste de la podorythmie Alain Lamontagne. Source:  AMR.

 
 
Des débuts prometteurs

Le premier spectacle de la Boîte à chansons a lieu le 21 mars 1992 à la salle du Vieux Palais. Il est organisé par les anciens de l’École secondaire Paul-Arseneau, en collaboration avec le journal L’Écrivain Public de L’Assomption.

La réunion de ces deux institutions a été rendue possible grâce à Frans Van Dun, co-fondateur du journal et professeur à la polyvalente. Suite à cette première représentation, trois autres soirées sont programmées par les mêmes responsables. La formule est gagnante : les organisateurs ont trouvé la salle idéale pour réaliser leur projet et un public qui répond à l’invitation.

 

 
   
 

La Boîte à chansons s’organise

Durant l’été 1993, le musicien professionnel et enseignant au Collège de L’Assomption, Claude De Grandpré, désire reprendre l’expérience de la Boîte à chansons au Vieux Palais de L’Assomption. Il veut donner plus d’ampleur au projet : structurer davantage l’organisme, se spécialiser dans les spectacles professionnels, développer la publicité, bref devenir un diffuseur officiel. Il demande à Frans Van Dun s’il peut reprendre sa formule. Ce dernier accepte avec joie.

 

Claude De Grandpré, aujourd'hui directeur général de la Corporation Hector-Charland. Source: THC.

 

 

Ensemble, ils obtiennent un soutien financier de la Ville de L’Assomption. Puis Claude De Grandpré, entouré d’une équipe de bénévoles, propose une programmation qui met en vedette plusieurs auteurs compositeurs interprètes et groupes connus à travers le Québec. Les organisateurs trouvent des commanditaires et lancent un concours estival de chansons. Pendant la saison 1994, la Boîte à chansons a produit un peu plus de 40 spectacles.

 
   
 

Une collaboration avec la Corporation Hector-Charland

La Corporation Hector-Charland, qui a pour objectif de doter L'Assomption d'un lieu de diffusion, présente des spectacles au Théâtre de la Vieille Chapelle du Collège. Les administrateurs de l'organisme observent le travail accompli par Claude De Grandpré à la Boîte à chansons et réalisent bien vite la qualité de celui-ci. Ils décident donc de l’embaucher comme directeur général. Par l’entremise de celui-ci, les deux organismes choisissent de collaborer et de co-diffuser des spectacles à la salle du Vieux-Palais.

Le 20 mars 1997, la Boîte à chansons devient un organisme sans but lucratif. Elle est officiellement reconnue par la Ville de L’Assomption qui lui accorde une subvention annuelle substantielle.

 
 
   
 

Un rappel du passé

L’Assomption a déjà eu une boîte à chansons dans les années 1960, La Palombière. Elle recevait les chansonniers des années 1960. Elle a d’ailleurs fait partie du circuit des artistes populaires au Québec. L’ambiance y était intime. Les poètes et les interprètes y présentaient leur vision des choses, leur amour des mots et de la culture québécoise.

 

Jean-Pierre Ferland.

 
La Palombière a reçu des artistes tels Jean-Pierre Ferland, Claude Gauthier, Claude Léveillé, etc. Trente ans plus tard, la Boîte à chansons de L’Assomption s’est donné pour mission de recréer l’ambiance et le contact direct entre public et interprète, tel qu’on pouvait le retrouver au temps de la Palombière.  
   
 

Louise Forestier, vers 1980. Source:  ACCJ.

 

L’importance de la chanson québécoise

La Boîte à chansons veut essentiellement promouvoir la culture dans la région lanaudoise. Les organisateurs proposent de fournir un lieu approprié pour que puissent se produire les chansonniers et les groupes québécois professionnels de Lanaudière et d’ailleurs. Les initiatives de l’organisme ont permis d'accueillir des artistes connus comme Marie-Claire Séguin, Sylvain Lelièvre, Louise Forestier, Breen LeBoeuf, Linda Lemay, Dan Bigras, Claude Gauthier ainsi que des étoiles montantes telles que Fred Fortin, Jorane, Dumas et Catherine Durand.

 
 
 

Les blues de la Boîte

Une fois par mois, un Vendredi blues-jazz est programmé. Le responsable de cette initiative est Michel Mongeau, figure bien connue du jazz dans la région. Depuis 1997, la Boîte à chansons a reçu des artistes de Montréal et de Lanaudière dont Steve Hill, Bob Walsh, François Marcaurelle, Stéphane Crytes, le Brandon Blues Band, le groupe Sainte-Cécile ainsi que Jimmy De Petrillo et Dominique Paré.

Vendredi blues-jazz à L'Assomption

  • L'ambiance chaleureuse du Vieux-Palais
  • Une programmation variée
 

La promotion de la relève

Afin d’encourager la relève, la Boîte à chansons offre aux nouveaux talents la chance de se produire, de se faire connaître et de récolter leurs premiers succès publics. Dès le début, elle a présenté des spectacles d’artistes de la relève.

En effet, l’équipe de la Boîte donne la chance, à deux artistes de la relève, de faire la première partie d’un grand nom de la scène. ce projet qui a duré près d’un an, a permis à de jeunes artistes d’acquérir l’expérience des planches et à certains d’entre eux d’être maintenant reconnus au Québec. C’est le cas du groupe Les Cowboys fringants qui a fait ses débuts à la Boîte à chansons.

 
 

Les Cowboys fringants, qui ont fait leurs débuts à la Boîte à chansons. Source: site Internet CF.

   
   
 

Ma Chanson, Mon Challenge

Depuis 2001, le Challenge Volleyball de Repentigny, une compétition sportive, voit à l’organisation du concours Ma Chanson, Mon Chalenge dans le cadre de son volet musical. Les finales de cette rencontre ont lieu à la Boîte à chansons de L’Assomption.

 

Challenge Volleyball de Repentigny

  • Compétition sportive et culturelle
  • Des artistes populaires au Challenge
  • Le concours Ma chanson, Mon Challenge

En 2001, le gagnant s’est retrouvé sur la même scène que Luc De Larochelière, lors d'un spectacle présenté en soirée durant le Challenge Volleyball, au parc Saint-Laurent de Repentigny.

 
 

 

 

Charles Dubé, lauréat au concours Ma Chanson Mon Challenge, en 2001. Source: CL.

 

Collaboration avec la communauté

La Boîte à chansons invite la population lanaudoise à organiser des soirées originales dans le cadre de la série Carte Blanche. La formule permet aux artistes, aux organismes et aux gens d’affaires de la région, de louer la salle pour un montant forfaitaire. L’organisation voit au bon fonctionnement du matériel technique durant ces soirées. La Boîte à chansons a ainsi donné Carte Blanche au Club optimiste de L’Assomption qui a présenté un spectacle de variété mettant ses membres en vedette, ainsi qu’à la famille Cantin de St-Liguori qui a profité de l'occasion pour présenter son nouvel album.

 
 
 

Petite histoire deviendra grande

La Boîte à chansons de L’Assomption a fait beaucoup de chemin depuis son ouverture. De 4 spectacles au départ, l’organisme est passé rapidement à une programmation musicale complète et variée. Une quarantaine de spectacles sont présentés le vendredi et le samedi soir durant la saison qui s’échelonne de septembre à juin.

 

C’est le seul organisme diffuseur de Lanaudière à programmer des spectacles professionnels d’artistes québécois et lanaudois dans une petite salle, à petit prix et sur une base régulière. La Boîte remplit bien sa mission puisqu’elle perpétue, en quelque sorte, la formule originale créée par les boîtes à chansons dans les années 1960.

 
Le Centre culturel de Joliette
La Corporation Hector-Charland
Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT)

L’Interlude, café-bar

La Boîte à chansons de L’Assomption