La Corporation Hector-Charland
 
       
 
  • Place à la diversité
  • Les débuts de la Corporation Hector-Charland
  • Une nouvelle salle pour la Corporation
  • Sur le site de l’ancien théâtre
  • Le Théâtre Hector-Charland va de l’avant
  • Un succès vite remporté
 
   
 

 

Le Théâtre Hector-Charland. Source:  CL.

 

Place à la diversité

La Corporation Hector-Charland est un organisme diffuseur qui gère la salle de spectacles le Théâtre Hector-Charland à L’Assomption. Elle co-diffuse également des spectacles avec la Boîte à chansons de L’Assomption à l’occasion.

 
 

 

La programmation fait preuve d’une diversité artistique qui fait place à la chanson, au théâtre, à l’humour, à la danse, à la musique et aux spectacles jeune public. La musique, tous genres confondus, constitue près de 60% des activités de la Corporation.

Le Théâtre Hector-Charland propose une série classique, jazz & blues et lance un appel à la découverte de nouvelles sonorités avec sa série rythmes du monde. Enfin, elle collabore à la mise sur pied du FAIT (Festival annuel d’innovation théâtrale) depuis 2001.

La Corporation Hector-Charland a rencontré plusieurs embûches au cours de son existence. Avant d’être reconnue en tant que diffuseur important du sud de Lanaudière, elle a dû s’armer de patience et persévérer dans ses projets.

La Boîte à chansons de L'Assomption

  • Une équipe de bénévoles
  • La Boîte à chansons s’organise
  • Une collaboration avec la Corporation Hector-Charland
  • Un rappel du passé
  • L’importance de la chanson québécoise
  • Les blues de la Boîte
  • La promotion de la relève
  • Ma chanson, Mon Challenge
  • Collaboration avec la communauté
  • Petite histoire deviendra grande
   

Programme du Théâtre Hector-Charland en 2001-2002.

   
 

Les débuts de la Corporation Hector-Charland

Au début des années 1980, le Collège de L’Assomption rêve de construire une nouvelle salle de concert et de théâtre qui remplacerait la Salle académique. Celle-ci, inaugurée en 1883 et restaurée en 1950, est alors désuète.

 

La Salle académique du Collège de L'Assomption, inaugurée en 1883. Source: CRAL/P0009/J7/21.

 

Fondée en 1988 par certains membres du Collège, la Corporation Hector-Charland a pour mission principale de doter, la partie sud de la région de Lanaudière, d’une salle de spectacle, de la développer et de la gérer. Elle a également comme objectif de développer sa crédibilité comme diffuseur.

Pour plusieurs raisons, le dossier est étudié longuement et révisé à maintes reprises. En attendant que le projet de salle se concrétise, les membres de la Corporation décident de mettre en place un modèle d’organisation administrative pour la diffusion de spectacles. Quelques essais sont faits à l’église de L’Assomption puis au Théâtre de la Vieille Chapelle, la Salle académique du Collège L’Assomption. Dès sa troisième année d’existence, la Corporation double le nombre de ses représentations, qu’elle ne donne dorénavant qu’à la Vieille Chapelle.

Un accord de principe sur la construction d’une salle de 651 places est signé à la fin de l’année 1995. Suite à cette entente, la Corporation Hector-Charland obtient une subvention d’aide à la diffusion du ministère de la Culture et des Communications du Québec et une autre, du fonds conjoncturel du ministère des Régions. Elle a maintenant les sommes nécessaires pour la construction et la gestion de ce qui va devenir le Théâtre Hector-Charland.

 

 
   
 

Claude De Grandpré, directeur général de la Corporation Hector-Charland. Source: THC.

 

Une nouvelle salle pour la Corporation

Pendant ce temps, le directeur général de la Corporation, Claude De Grandpré, prépare avec son équipe la programmation de la saison 1996-1997. Cette année-là, une cinquantaine de spectacles sont produits à la Vieille Chapelle. L’augmentation des activités de diffusion procure une visibilité nouvelle à la Corporation : en testant l’intérêt des gens, elle se fait connaître comme diffuseur professionnel.

 
 

 

L’inauguration du Théâtre Hector-Charland a lieu le 12 novembre 1999 en compagnie de la ministre de la Culture et des Communications, Agnès Maltais. La programmation, dévoilée à l’ouverture par Claude De Grandpré, est prometteuse. On y retrouve les grands noms de la chanson, de la musique classique, jazz et populaire, ainsi que ceux du théâtre, de la danse et de l’humour. La vaste salle étonne les spectateurs et les artistes par son intimité. Elle surprend agréablement par son confort et son acoustique.

Le Théâtre Hector-Charland n’a pas deux ans d’existence que déjà on le reconnaît parmi les grands. En 2000 et 2001, il est récipiendaire du Félix du "Diffuseur de spectacles de l’année" et mis en nomination pour la "Salle de spectacle de l’année". Les efforts de la Corporation sont enfin récompensés.

 

Haie d'honneur du régiment Lasarre lors de l'inauguration officielle du Théâtre. Source: THC.

 

Intérieur du Théâtre Hector-Charland. Source: THC.

   
 

Sur le site de l’ancien théâtre

Le Théâtre Hector-Charland est situé sur le site du Théâtre Le Carillon, l’ancien théâtre de la ville de L’Assomption. Ce dernier, construit en 1882, est l’une des premières salles académiques du Québec. Il a servi de salle de spectacles pour des représentations théâtrales, cinématographiques et étudiantes pendant près d’un siècle.

 

 

Salle académique, en 1902. Source:  CRAL/P0009/J7/21.

 

 

Un incendie dévastateur oblige la Ville à procéder à la démolition du Carillon en 1984. Elle se prive ainsi de son seul lieu de diffusion.

Il faudra attendre plus de 10 ans avant qu’une nouvelle salle ne soit construite grâce à l’acharnement des membres de la Corporation Hector-Charland. Ce nom est choisi pour rendre hommage à un comédien, natif de L’Assomption, fort connu du théâtre québécois des années 1940 et 1950.

 

 
 

Ancienne Salle académique, avant les rénovations de 1950. Source:  CRAL/P0009/J7/20.

 

Salle académique avant l'incendie l'ayant détruite, en 1984. Source: CRAL/P0009/J7/20.

 
   
 

Le comédien Hector-Charland, immortalisé dans le rôle de Séraphin Poudrier. Source: Cahier du 125e du Collège de L'Assomption, 1958.

 

Hector Charland, l’homme derrière Séraphin

Né à L’Assomption le 1er juin 1883, Hector Charland étudie au collège de l’endroit. Il fait ses premiers pas au théâtre en jouant sur la scène de la Salle académique. Dès 1906, il se joint à des troupes de théâtre amateur à Montréal. Le métier d’acteur le passionne, mais il doit subvenir aux besoins de sa famille. Il s’inscrit alors en droit et devient greffier. Il continuera cependant de monter sur les planches.

 
 

 

Il incarne plusieurs rôles sur la scène québécoise, mais c’est celui de Séraphin Poudrier qui le dévoile à l’ensemble de la province. Il interprète le personnage à la radio dès 1939, puis au théâtre en 1946, ainsi qu’au cinéma en 1949 et 1950. Lorsque Claude-Henri Grignon adapte son roman pour la télévision, Hector Charland joue le rôle du père de Séraphin dans Les belles histoires des pays d’en haut.

Il incarne le rôle de Séraphin Poudrier, à la radio, jusqu’en 1962. Il s'éteint la même année à l’âge de 79 ans. En adoptant son nom, la Corporation souhaite commémorer le souvenir de ce grand comédien.

   
 

Le Théâtre Hector-Charland va de l’avant

En peu de temps, la Corporation Hector-Charland est devenue un diffuseur multidisciplinaire fort reconnu. Le Théâtre attire bientôt de nombreux spectateurs du sud de la région et de l’est de Montréal. Il est désormais possible de sortir de la métropole et d’y retrouver, à quelques minutes seulement, une salle de spectacle qui propose une programmation tout aussi intéressante que dans la grande ville.

 

 

Depuis peu, le Théâtre offre quelques spectacles dans le Cabaret d’Hector. La formule consiste à transformer la scène de la salle en petit cabaret, qui permet alors d’accueillir 250 spectateurs. Ceux-ci se retrouvent sur la scène, profitant ainsi d'un concert intime.

Signature d'autographes par Patrick Norman lors des Journées portes-ouvertes. Source:  THC.

 

Utilisation du hall pour conférences et spectacles. Source: THC.

 

 

Anne-Marie Picard, directrice des communications et du développement au Théâtre Hector-Charland. Source: CL.

 
   

 

Le Théâtre reçoit des artistes du Québec et d’ailleurs comme Martin Matte, Nathalie Choquette, l’illusionniste Gary Kurtz, le groupe français les Disjoncteurs ou, encore, le Cirque national des clowns. Des créations théâtrales tels Mambo Italiano, Fleurs d’acier de la Compagnie Jean Duceppe sont à l’honneur dans la section théâtre du calendrier. Depuis 2001, le Théâtre a développé une saison de théâtre en été. La recette gagnante permet de penser que la formule est là pour rester.

Le Théâtre Hector-Charland offre également la salle pour des réunions, des conférences et des spectacles. Différents forfaits permettent aux clients d’obtenir le service-conseil en organisation d'événements (logistique et technique), la conception de plans d'éclairage et le soutien technique.

 
   
 

Kiosques culturels lors des Journées portes-ouvertes. Source: THC.

 

Un succès vite remporté

Le Théâtre Hector-Charland a connu un vif succès dès son ouverture en 1999. La réponse du public a été immédiate et n’a cessé de croître au fil des ans. Le Théâtre a donné 115 représentations durant la première saison et a accueilli près de 50 000 spectateurs.

 

 

Avec l’arrivée du théâtre en été, du Festival annuel d'innovation théâtrale et des activités hors calendrier, la saison 2001-2002 a été encore plus riche en événements, les représentations passant de 115 à 212. Et la saison 2002-2003 s’annonce sans doute meilleure!

 

 

Bien implantée dans le milieu de la diffusion, la Corporation n’a plus à faire ses preuves maintenant. L’époque où ses membres bataillaient dans l’espoir d’obtenir une salle de diffusion convenable, prouvant du même coup leur professionnalisme en tant que diffuseur, est désormais révolue.

 
Le Centre culturel de Joliette
La Corporation Hector-Charland
Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT)

L’Interlude, Café-bar

La Boîte à chansons de L’Assomption