L’Interlude, café-bar
 
       
 
  • Un lieu d’échange
  • Du jazz dès l’ouverture
  • De nouveaux styles musicaux
  • Radio-Canada sur place
  • De plus en plus de variété musicale
  • Un rôle important dans Lanaudière
 
   
 

 

Le flûtiste Daniel Roy et Yves Lambert, de la Bottine Souriante, se retrouvent à l'Interlude en compagnie d'autres musiciens. Source: Interlude.

 

 

Un lieu d’échange

L’Interlude est un café-bar qui offre un vaste choix de bières importées. Situé dans une maison ancienne du boulevard Manseau à Joliette, l’établissement est rapidement devenu un lieu d’échange où l’ambiance feutrée incite à la confidence. On choisit cet endroit pour son atmosphère, mais également pour se laisser bercer par un air de jazz, de chanson française ou québécoise, de folklore et, à l’occasion, de musique actuelle.

 
  La terrasse avec ses vignes et ses fleurs est l’une des mieux aménagées du centre-ville. Plusieurs spectacles y sont présentés les fins de semaine et quelques événements culturels ont lieu la semaine. Durant l’année scolaire, des jam-session jazz sont organisés par les étudiants du programme de musique jazz-pop du Cégep de Joliette.  
   
 

Du jazz dès l’ouverture

C’est en 1985 que Jean-Pierre Bolduc et sa femme Claire Désaulniers ouvrent, dans leur demeure, L’Interlude. Le jazz est immédiatement au rendez-vous. Jean-Pierre Bolduc a des contacts dans le milieu du jazz montréalais et invite de grands musiciens et interprètes de jazz à Joliette. Certains viennent même de la région comme le guitariste Dany Coutu.

Plusieurs d’entre eux participent au Festival de jazz de Montréal et viennent d’abord présenter leur concert à L’Interlude. Des shows ont lieu toutes les fins de semaine. Cette initiative comble un vide énorme. C’est le seul endroit où il est possible d’entendre du jazz d’aussi grande qualité. L’Interlude est reconnu, dès lors, pour la qualité de ses spectacles.

Le pianiste Denis Fréchette est un fervent amateur de jazz et un musicien d’expérience. Il est également professeur au département de musique du Cégep de Joliette. En collaboration avec Jean-Pierre Bolduc, il organise les concerts de fin de session des étudiants en jazz-pop à L’Interlude. Chaque étudiant aura donc l’occasion de se produire en concert au café-bar deux fois par année.

 

L'Interlude, un lieu convivial où fraternisent bien des musiciens. Source: Interlude.

 

 

Jam de musique traditionnelle, à L'Interlude. Source: Interlude.

 

Denis Fréchette, pionnier du jazz dans la région, ici avec son big band, dès 1981. Source: DF.

 
   
 

Du jazz au Bar L'Interlude

  • La Mecque du jazz à Joliette
  • Café des artistes
 
   

De nouveaux styles musicaux

Au fil des ans, les propriétaires vont délaisser le jazz au profit de la chanson, notamment. On peut écouter dès lors des hommages à Jacques Brel, à George Brassens et à la chanson française en général. Ces prestations attirent un public différent qui reconnaît que L’Interlude est le seul endroit dans la région à présenter ce type de spectacle.

 
 

 

Puis la musique traditionnelle entre peu à peu à L’Interlude. Les concerts intimes nous permettent d’apprécier les harmonies vocales et les contes folkloriques. On peut entendre, entre autres, les Charbonniers de l’enfer, le conteur Michel Faubert, et plus récemment, la formation lanaudoise Kharma.

   
 

Radio-Canada sur place

En 1990, la radio de Radio-Canada enregistre une émission avec Chantal Joly au bar de Joliette. L’animatrice y reçoit Michel Rivard, Céline Dion, Véronique Samson, Daniel Lavoie, Francis Cabrel et Luc De Larochelière.

 

Les Charbonniers de l'enfer. Source: AMR.

 

La captation a lieu durant le Festival International de Lanaudière, dans le cadre des spectacles populaires organisés par Paul Dupont-Hébert, alors directeur général du Festival. L’émission sera diffusée partout au Canada. L’Interlude a été choisi pour sa réputation, cinq ans seulement après son ouverture.

 
   
 

De plus en plus de variété musicale

Depuis 1990, L’Interlude ouvre ses portes à des artistes d’univers fort différents. Nous n’avons qu’à penser au chanteur et humoriste Mononc’ Serge, au trio québécois Les Chiens, à l’auteur compositeur interprète Thomas Jensen, ainsi qu'à Pierrot Fournier rendant hommage à Jacques Brel et à la chanson française.

Plusieurs auteurs compositeurs interprètes de la région y ont également présenté leurs compositions : Richard Pelland, Denis Lajeunesse, Gino Latendresse, Dominic Grégoire, etc. Les spectacles sont peut-être maintenant moins fréquents, mais ils sont plus variés.

 
 
 
 

Un rôle important dans Lanaudière

La force de L’Interlude est d’avoir été et d’être encore en mesure de présenter des artistes de talent peu connus et de faire découvrir de nouveaux noms de la scène. Certains d’entre eux sont maintenant reconnus partout dans la province. Nous n’avons qu’à penser au saxophoniste Yannick Rieu, au batteur Guy Nadon ou, encore, à l’auteur compositeur interprète Richard Desjardins.

 

 

Le batteur Guy Nadon à L'Interlude. Source: Interlude.

 

Au fil des ans, L’Interlude a acquis une notoriété importante au sein de la communauté. Sa réputation en jazz en a fait un lieu de fréquentation reconnu dans la région. La qualité des spectacles à bas prix auxquels on peut assister dans une ambiance amicale, attire les amateurs de découvertes musicales à travers la région et même au-delà de celle-ci. De plus, la maison fournit aux artistes l’équipement et le personnel technique nécessaires au bon déroulement des spectacles.

 
 

 

Le cachet de l’ancienne maison a été respecté par les propriétaires qui accueillent toujours chaleureusement la clientèle, lui donnant ainsi l’impression d’être un peu chez elle. L’Interlude profite pleinement du rayonnement de Joliette, située au cœur de Lanaudière, et de l’ébullition culturelle qui y existe. Le petit bar du boulevard Manseau a joué un rôle important dans la région puisqu’il est devenu, au fil des ans, un lieu de rencontre culturel et musical pour la relève et les artistes lanaudois.

 
Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT)
La Corporation Hector-Charland
Le Centre culturel de Joliette 
La Boîte à Chanson de L'Assomption