Une diversité de ressources
 

 

     
 
  • Cultures classique et populaire
  • Profil musique traditionnelle au Cégep
  • Musique de métissages
  • Le blues et le country à l'école de la vie
 
   

 

Étudiants en musique dans la salle d'écoute du Département de musique du Cégep régional de Lanaudière à Joliette (CRLJ). Source: CRLJ.

Le Camp musical de Lanaudière
L'École de musique de Lanaudière
Le Département de musique du Cégep à Joliette
L'école Les Mélèzes
Cultures classique et populaire

Dans Lanaudière, on compte plusieurs écoles et institutions qui ont intégré la musique dans leur curriculum scolaire, et ce, dans presque tous les genres musicaux. On enseigne la musique classique depuis fort longtemps, tout comme le chant choral, deux genres qui s'inscrivent dans la tradition.

Les harmonies, quant à elles, ont évolué en marge de la tradition classique, bien qu'elles aient toujours bénéficié d'un soutien institutionnel et social. Les collèges classiques, tels le Séminaire de Joliette et le Collège de L'Assomption, ont longtemps eu leur fanfare, tout comme les villes qui abritaient ces deux institutions. Ces ensembles se composaient d'amateurs passionnés qui pratiquaient en marge de leur travail et qui ont contribué à perpétuer une certaine tradition.

 

 
 

  • Les chorales d'enfants
  • Des chorales dans les écoles privées
  • La Chorale Ema
 

La Chorale Ema, école Marie-Anne, Rawdon. Source: école Marie-Anne.

 
         

L'harmonie de l'École Thérèse-Martin au Music Fest Québec, à Montréal, en 2001. Source: École thérèse-Martin.

 

Les Vents de Lanaudière
(École Polyvalente Barthélemy-Joliette)

Les harmonies à l'École secondaire Thérèse-Martin

Des harmonies récentes au Collège Esther Blondin
L'Harmonie Havre-Jeunesse

Étudiants du profil musique traditionnelle au Cégep. Source: CRJL.

 

 

Profil musique traditionnelle au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Le jazz et le pop font leur entrée discrète au Cégep de Joliette, il y a un peu plus de 15 ans, soit en 1986. Ce n'est toutefois qu'en 1997-1998 que le programme technique, option jazz-pop, ne devient officiel. L'arrivée de la musique traditionnelle au collégial, s'est faite encore plus récemment. En effet, ce n'est que depuis 1998-1999, que les musiciens peuvent suivre une formation de 3 ans avec des professionnels du milieu. Il est intéressant de noter qu'il s'agit là d'une première au Québec.

 

Musique jazz-pop au Cégep – section pop

Centre de formation de La Croisée

 

Musique de métissages

La musique des années 2000 est toutefois marquée par le métissage de tous ces genres. De la Bottine Souriante aux Cowboys fringants, du big band à la ballade sentimentale, du rock énergique à la bande sonore de films et à la musique du monde, notre culture est marquée par tous ces styles. Le reconnaître et en tirer partie est un gage de succès. Les écoles et institutions demeureront toujours à la remorque des genres et des initiatives de ceux et celles qui définissent notre culture musicale, c'est-à-dire les musiciens et musiciennes qui font de la musique aujourd'hui.

Le jazz est pour sa part soutenu activement par des passionnés, comme Denis Fréchette, qui enseigne le jazz au cégep, et François Marcaurelle, qui enseigne à la commission scolaire des Affluents (Lanaudière), qui militent fermement pour diffuser le jazz dans la région et ailleurs.

 
Profil jazz-pop au Cégep – section jazz
 
 

 

Étudiante en musique au Cégep à Joliette. Source: Département de musique du CRLJ.

   
   
 

Le blues et le country à l'école de la vie

Le blues et le country font bande à part. Le blues relève de la tradition américaine et n'a pas de racines fortes au Québec, ce qui pourrait expliquer son absence des écoles de formation.

Quant au country, un genre populaire souvent mal considéré, il semble que l'école de la scène, voire l'école de la vie, soient les uniques sentiers de l'apprentissage.

 

Jeune relève au Festival country western à Saint-Félix, en 2001, pendant le concert de Lisette Boivin. Source:  CL.