Une affaire de familles, de foi et de persévérance
       
 
  • Une affaire de familles et de vocation
  • Musique classique : d'hier à aujourd'hui
  • Harmonies : Fernand Dumulong sur les traces d'Émile Prévost
  • Musique traditionnelle : porteurs de tradition
  • Jazz et blues : un sol à défricher
  • Country : 347 Nord, c'est mon pays
 
   

L'Orchestre Asselin, au début du XXe siècle. Source: ACSV.

 

Une affaire de familles et de vocation

Depuis 150 ans, un grand nombre de personnalités ont contribué à la culture musicale de Lanaudière. Ce fut souvent une affaire de familles et leurs noms apparaîtront ici et là au fil des pages de ce site, tels les Martel, Paquin, Asselin, Dugas, Brunelle, Archambault, Contant, Riddez, etc., qui ont façonné le champ de la musique classique au XIXe siècle et dans les 50 premières années du XXe.

 

 
 

Plus près de nous, d'autres familles ont repris le flambeau de la tradition musicale dans tous les domaines de la région.

Nous pouvons certainement ajouter à ce tableau des personnalités, les Clercs de Saint-Viateur, notamment les pères Dubé, Vadeboncoeur, Marion et Bellemare, ainsi que les religieuses de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame. Si l'enseignement du violon dans la région fut l'apanage des Clercs, l'enseignement du piano fut celui de ces religieuses.

 
 

Fernand Lindsay au Festival international de Lanaudière, avec le premier ministre du Québec Bernard Landry, en 2001. Source: CL.

 

D'hier à aujourd'hui

Plus récemment, un nombre important de musiciens classiques ont fait leur marque. Songeons seulement à Hermel Bruneau et à Yoland Guérard. Dans leur sillage, d'autres grands interprètes ont pris leur envol dans la région, puis se sont fait connaître à l'étranger. C'est le cas d'Angèle Dubeau, des sœurs Marcil, de Jean-Jules Poirier, de Marie-Andrée Benny, de Luc Beauséjour, et de bien d'autres que vous retrouverez dans ce site.

Nous souhaitons toutefois rendre un hommage à trois personnes qui contribuent encore et toujours à marquer de manière indélébile le sol de leur empreinte: Fernand Lindsay, Rolland Brunelle et Louis-Auguste Guillemette. Nous consacrons donc quelques pages à chacun. Connexion-Lanaudière a d'ailleurs réalisé un site Internet spécifique pour chacune de ces trois personnalités, sites que vous retrouvez dans la section des sites relatifs à Lanaudière - Sol de musique.

 

Jacqueline Poirier, présidente des Jeunesses musicales, reçoit un chèque de 300 $ de Mme René Martin, de la Librairie René Martin. Article paru dans l'Horizon, le Courrier de Berthier et le Courrier de Montcalm, le 16 mai 1973. Le même article fait état de la jeune Hélène Marcil qui a remporté au Festival-Concours une bourse de 75 $ pour participer au Camp musical. Source: ACCJ.

 
   

 

Fernand Lindsay, c.s.v.
Rolland Brunelle, c.s.v.

Louis Guillemette, organiste

 

 
 

Nous tenons à souligner, encore une fois, le précieux apport de Raymond Locat. Son livre intitulé La tradition musicale à Joliette, a nourri la rédaction de cette section du site consacrée à la musique classique.

Enfin, si la musique classique a connu un terreau si fertile dans la région, c'est aussi parce que des générations de femmes ont travaillé, pour la plupart dans l'ombre et le sillage des ces hommes, à l'organisation de concerts et de multiples activités de levée de fonds ayant permis de raffermir les diverses institutions de la région. On pense à Marcelle Laporte, longtemps le bras droit de Fernand Lindsay avant de diriger le Centre culturel de Joliette, à Mme Renée Martin, de la librairie du même nom, et à Jacqueline Poirier, longtemps présidente des Jeunesses musicales dans les années 1960-1970.

 

   
 

D'émile Prévost à Fernand Dumulong

Du côté des harmonies, on ne saurait passer sous silence la contribution exceptionnelle d'Émile Prévost qui pendant 50 ans a dirigé les destinées de l'Union musicale de Joliette. Digne héritier de son prédécesseur, nous retrouvons aujourd'hui le directeur des Sénateurs de Joliette, Fernand Dumulong. Depuis des années, il travaille à perpétuer une longue tradition d'excellence dans ce domaine particulier des corps de tambours et clairons.

 

 

Fernand Dumulong dirige les Sénateurs de Joliette qu'il a menés aux championnats du monde aux États-Unis. Source: CL.

 
 

Porteurs de tradition

En musique traditionnelle, on ne compte plus dans la région, les familles qui ont entretenu la tradition en chantant et en jouant les airs de leurs parents et grands-parents. Les familles Cantin, Marion, Beaudry, Brisson, Jetté, Loyer, Thériault, Bordeleau, Mirandette, Laporte, Sylvestre, etc. en sont de bons exemples. Ils ont permis ainsi à une nouvelle génération de rendre actuelle la musique de nos ancêtres.

 

 

Permettons-nous maintenant de remercier quelques figures de la région qui travaillent à perpétuer cette tradition d'une manière remarquable, dont le musicien André Marchand, le directeur du Festival Mémoire et Racines Mario Forest, Marcel Ducharme, un porteur de tradition, un chercheur qui consacre sa vie à partager sa passion pour le patrimoine, Danielle Martineau, musicienne et ethnomusicologue amateure, et Yves Lambert, figure emblématique de la Bottine Souriante, jusqu'à tout récemment.

 

 

 

Marcel Ducharme, ardent folkloriste qui fut longtemps président de l'Association folklorique de Lanaudière. Source: AMR.

 

Rencontre avec Marcel Ducharme

  • Une tradition à sauvegarder
  • Un passé qui laisse des traces
  • À la recherche de la petite histoire
  • Un but, un seul but...
  • Homme à tout faire
  • Un porteur de tradition à plein temps

 

 

 

Un sol à défricher

Du côté du jazz, la scène régionale ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui sans la contribution exceptionnelle de Denis Fréchette qui accumule 40 ans de travail continu au service du jazz. Sans le travail de promotion et de diffusion d'amateurs convaincus comme Jean-Pierre Bolduc, propriétaire avec Claire Désaulniers de L'Interlude à Joliette, et Michel Mongeau, responsable de la programmation jazz et blues à la Boîte à chansons de L'Assomption, les musiciens de jazz n'auraient eu guerre d'endroits pour jouer au cours des 20 dernières années.

 

 

Denis Fréchette, jazzman reconnu et professeur au Département de musique du Cégep régional de Lanaudière, à Joliette, dans son Studio du Chemin 4.

La scène du blues, encore plus marginale que celle du jazz, vit grâce à des passionnés comme Martin Malo, organisateur des défunts Rendez-vous blues, et des Mangoustes, une organisation vouée à la diffusion du blues.

 

Denis Fréchette ad lib

  • Denis Fréchette: naissance d'une carrière
  • De la fanfare au big band
  • Denis Fréchette et la Bottine Souriante
  • Un prof en piano jazz
  • Les Productions du Chemin 4
  • Le retour du big band
   

Martin Malo en 1996, lors des Rendez-vous blues.

 
 

Réal Tremblay (gauche) et Roger Gravel.

 

347 Nord, c'est mon pays

La musique country dans la région ne connaitrait pas une telle effervescence sans le musicien et animateur de radio country Roger Gravel et les organisateurs des 2 principaux festivals country de la région: Raymond Carbonneau, Festival country western Lanaudière, et Réal Tremblay, Festival country de la volaille Berthierville. Réal Tremblay produit également des émissions country pour les télévisions communautaires, en plus de s'occuper du Studio d'enregistrement RE-YAN dont il est le propriétaire.